Règlementation et normes pour les plâtriers et plaquistes (DTU)

Vous souhaitez obtenir un travail de qualité pour les cloisons ou le plafond de votre maison ? Faites appel à un plâtrier et/ou à un plaquiste respectant la norme DTU. Dans le cadre de notre guide, découvrez les spécificités de la norme DTU 25.41 concernant les murs et les plafonds.

Quelques mots sur le DTU

Le DTU est un document rédigé par les plâtriers et les plaquistes, constituant une référence pour les professionnels du bâtiment. Comparé à une charte, le DTU présente les ouvrages traditionnels et les produits associés, tout en décrivant les différentes étapes de la mise en œuvre du chantier. Ce document est également détaillé en fonction des matériaux utilisés. En effet, le NF DTU 25-1 concerne les enduits intérieurs en plâtre, le NF DTU 24-41 s’applique aux ouvrages en plaques de parement en plâtre et aux plaques à faces cartonnées, tandis que le NF DTU 25-42 régit les plaques de plâtre, les accessoires de pose, la visserie et les enduits. La règlementation et les normes pour les plâtriers et plaquistes présentes dans le DTU serviront aux experts judiciaires et d’assurances en cas de litige. Révisé en décembre 2012, le DTU 25.42 a été remplacé par le nouveau DTU 25.41. Désormais, il prend en compte le poids des isolants pour les plafonds, la problématique de l’étanchéité à l’air, le dimensionnement des cloisons et le renforcement de la qualité des ouvrages.

Le DTU 25.41 et les murs

Les plâtriers et les plaquistes doivent respecter le DTU 25.41 pour la pose des cloisons. Une augmentation des hauteurs maximales est exigée. La rigidité de la cloison est à adapter au carrelage. Ainsi, l’entraxe ossatures des cloisons à une plaque recevant une finition de carrelage de dimensions supérieures à 40x40 cm est de 0,40 m. L’utilisation d’enduits hydrofuges pour les locaux EB+ et privatifs est obligatoire. La facilité de pose des cloisons est également à privilégier.

Plaquiste

Le DTU impose une multitude de normes à repsecter

Le DTU 25.41 et les plafonds

En ce qui concerne les plafonds, les entraxes fourrures et suspentes sont revues à la baisse pour les isolants lourds. La pose du plafond en plâtre nécessite alors plus de précision en tenant compte du poids de l’isolant. La pose d’une cornière ou d’un rail périphérique en plafond est obligatoire. Cette mesure favorise l’étanchéité à l’air, améliorant ainsi l’isolation thermique de l’habitation. Ce nouveau DTU exige une plus grande précision au niveau des joints entre un bord coupé et aminci. Le remplissage doit se faire avec un mortier ou un enduit adapté, tout en respectant le temps d’attente du durcissement avant d’appliquer les éventuels produits de traitement pour joint.

Lire d'autres articles similaires

Le métier de plaquiste, plâtrier
Les assurances en platerie
Placo ou plâtre ? Que faut-il choisir

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter